OLaF Studio, vidéaste ami des cosplayers

Je ne fait pas que la promotion des émissions de Nolife, la preuve…
OLaF Studio c’est une équipe motivée pour faire des webseries plus ou moins sérieuses et des reportages intéressants sur les Cosplayers, pour ceux qui aimeraient connaitre un peu mieux les gens qui s’expriment grâce au cosplay.
C’est aussi des montages de shooting lors des conventions ou des sketchs.

Son site :
https://www.youtube.com/channel/UC4RRM1KT-d0fpCxwAn_GvkA

Et sa chaine Youtube
https://www.youtube.com/channel/UC4RRM1KT-d0fpCxwAn_GvkA

 

Japan Expo 2016

Bonjour,

Je suis bien allé cette année à Japan Expo mais vous ne trouverez pas de compte rendu de ce passage dans mon blog car cette année c’était un peu particulier (comme à chaque fois, me direz-vous).

En effet, j’y suis allé surtout pour rencontrer des gens et partager de bons moments IRL. Et ce fut le cas, je n’ai donc pas pris le temps de photographier le moindre stand, faire des vidéo ou choses dans ce genre.
Par contre j’ai pu parler avec plein de gens sympathiques, passer de bons moments d’amitié et rencontrer des personnes qui partages mes passions, ce qui était cool.

Je remercie donc du fond du cœur les personnes que j’ai pu croiser ou passer un peu de temps au cours de cette journée (et la soirée AG de l’asso des téléspectateurs de Nolife), vous m’avez fait le plus cadeau qui soit: de précieux souvenirs.

Geek’s Day à Lille

affiche_geekdayslille

Le 23 et 24 Avril 2016 s’est tenue à Lille la première convention commerciale autour des cultures populaires, au Grand Palais de Lille.

Je précise commerciale car il y a depuis plusieurs années des conventions autour des même thèmes dans la région mais c’est une des première fois qu’une société spécialisée dans l’évementiel se décide à investir dans ce type de convention dans la région, en général c’est associatif et avec peu d’exposant commerciaux.

J’y suis allé le dimanche avec mes enfants (2/3) et mon filleul, avant de revenir seul en fin d’après midi (oui, pour plus de liberté).

Il y avait foule même le dimanche dès l’ouverture, ce qui ne m’a guère étonné car certains des invités était prestigieux (je parle des Noob, pas des Youtuber qu’une incompréhension générationnelle m’a fait ignorer).

IMG_20160424_093446980_HDR

Je ne ferais pas de débat sur le côté commercial de l’événement, je laisse les pro et haters en parler. Alors oui, il y a avait beaucoup de stands de vendeurs (pas assez pour certains, trop pour d’autres), de la nourriture japonaise pour se restaurer sur place, et plus d’une centaine d’exposants divers et variés.

Focalisons plutôt sur ce qu’ai beaucoup aimé : les conférences. J’ai assisté à la conférence de Xavier Fournier à propos des super héros venus du nord. Du Nord ? Et oui, j’ai découvert lors de cette conférence que le plus gros éditeur de comics en France était de Tourcoing. Il s’agissait d’Arédit/Artima.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ar%C3%A9dit/Artima

C’était passionnant. Et j’ai beaucoup apprécié le passage sur la censure des premiers comics en France avec les arguments du ministère de la censure de l’époque tels que ‘les couleurs américaines sont trop criardes pour les enfants, cela endommagerait leur cerveau, il faut les changer’. Ou bien : « un héros en peut avoir de masque, c’est l’apanage des bandits et voleurs’ et donc les premiers super héros était re dessinés en France sans leur masque.

Je me suis aussi amusé à voir Norman Genius faire des perfect à la suite sur Street 5.

Et j’ai trouvé super la conférence en comité restreint du soir par JL Mast www.jlmast.com un dessinateur Lillois qui dessine pour Marvel (entre autre) et qui est plutôt spécialisé dans le cross media. Il nous a décrit le processus de conception d’une BD cross media pour marvel, de la commande jusqu’à la livraison, avec son support de travail en illustrations.

IMG_20160424_110416676

Alors il y avait aussi plein d’autres trucs sympas, des personnages Star Wars en passant par les droïdes du même univers en taille réelle qui se baladaient dans le salon, des défilés de Cosplay géniaux en passant par les stands de jeux vidéos nombreux et thématiques (Jurassic Parc, Star Wars, Hollywood…), les statues de Transformers ou le Walker pas loin, des dessinateurs, des auteurs de webserie et j’en passe et des meilleurs (sans compter les gens sympathiques qu’on retrouvait à l’occasion).

Tout n’était pas parfait. Par exemple les Noob ont du payer leur stand alors que dans d’autres conventions c’est plutôt le contraire car leur notoriété assurer à elle seule un paquet d’entrée. Ensuite il n’y avait que le Furet qui pouvait vendre des BD. On a parlé d’exclusivité sur le net mais c’était apparemment plus du fait des organisateurs que du Furêt.

Il s’agissait donc bien d’une convention qui se voulait à l’image des conventions Parisiennes (en bien et en mal), organisée par des professionnels (en bien et en mal😉 ) et qui pour moi a très bien rempli ses objectifs, voir même les a dépassé si on considère que c’était une première fois.

Vivement la suite.

IMG_20160424_185004313_HDR

Gurren Lagann, révolution animée

Gurren-lagann-16-

Bonjour,

Il y a quelques semaines j’ai fini de regarder la série Gurenn Lagann (DVD) que j’avais récupéré il y a plus d’un an. Quelle réputation pour ce titre qui vraiment n’avait en théorie rien pour me plaire: un design rebutant, des histoires de robots, des visuels hyper caricaturaux. Mais après avoir regardé quelques épisodes de Kill La Kill j’ai compris que j’étais peut être passé à côté de quelque chose. Alors avant de découvrir Kill La Kill j’ai décidé de regarder en premier cet animé là.

Je vais faire court, d’autres ont des avis beaucoup plus construits que le mien: c’est tout simplement la série animé qui re défini le genre. Chaque épisode utilise à la fois les codes de ses ancêtres et les dynamites ou les transcende. Les créateurs ne se sont tout simplement donné aucune limite et tout va crescendo du début à la fin (et pourtant ça part très fort dès le premier épisode). Le discours sous jacent est en adéquation avec la forme, jusqu’à la morale finale qui n’est rien d’autre qu’une leçon de vie, sans se prétendre la vérité absolue.

Rarement un animé m’aura emmené aussi loin avec ses créateurs.

Et même la musique qui est totalement risible et second degré quand on l’entend la première fois prends tout son sens avec le développement de l’intrigue.

Et cette intrigue, à la fois simple et profonde, basée avant tout sur les choix personnels et leurs prix…

Bref, si je ne devais retenir qu’un animé en 2015 ce serait celui-là, sans aucun doute.

Mieux vaut tard que jamais (il est sorti il y a plus de 9 ans), je vous le conseil vivement car vous risquez de passer à la fois un très bon moment de détente mais aussi de découvrir un monument de la série animée japonaise.

Black Mirror

Black Mirror Titre

Black Mirror est une anthologie de moyens métrages britanniques réalisés en 2011.

Chaque chapitre de cette anthologie est totalement indépendant des autres.

Le seul point commun est l’interrogation par rapport à ces miroirs noirs qui nous entourent, les écrans.

On ne ressort pas indemne de chacun de ces voyages au détours des dérives que peuvent entraîner ces nouveaux moyens de communication dont nous sommes si friands. On s’interroge forcément sur ces choix que nous croyons innocents ou sur ces dystopies qui ne sont finalement pas si dystopiques que ça.

Et si ça arrivait ? Comment réagirions-nous ? J’avais entendu beaucoup de bien de ces œuvres mais j’ai tout de même été impressionné de la maestria de ces réalisateurs qui sur une durée assez courte nous emmènent très loin en nous même et vont souvent directement aux questions de fond.

Je vous invite vivement à découvrir ces petits chefs d’œuvres qui vous feront forcément regarder les écrans d’un œil différent.

Suiyoubi no Campanella : J Music (Hip Hop, indie)

Ce n’est pas du Metal no du rock. En fait c’est un peu tout, même si c’est plus proche du Hip-Hop. Assez éloigné de mes goûts actuels, donc.

Le groupe Suiyoubi No Campanella est un ensemble de musicien japonais composé de trois personnes: la chanteuse et performeuse Koumai, le musicien Kenmochi Hidefumi et le mystérieux inconnu touche à tout Dir.F.

Vous ne verrez jamais que la chanteuse dans les clips, sur scène ou en interview, les deux autres membres préférant rester discrets.

Leur style de musique est un agréable mélange de… un peu tout en fait. Ils aiment varier leur inspirations, parfois même en plein morceau, ce qui peut désorienter aux premiers abords. La phrasé de la chanteuse, verbeux, expressif et rapide m’incite à les rapprocher du Hip-Hop, mais c’est plus due à mes lacunes en musicologie qu’un réel classement objectif.

Leurs morceaux sont variés et agréables à entendre mais ce qui m’a complétement charmé ce sont les clips qui accompagnent ceux-ci (et il parait que sur scène c’est assez surprenant aussi).

Voici mes deux préférés :

et

Les autres clips de leur chaine sont aussi impressionnant de maitrise, d’humour, de malaise, de chorégraphie déjanté, de références multiples et l’expressivité de la chanteuse aide aux montages super expressif des réalisateurs.

Je vous conseille vivement de découvrir ce groupe et je remercie sincèrement 2080 d’avoir partagé un de leur clip sur un réseau social, sans cela je ne les aurais probablement jamais connu.

Retro & Magic sur NOCO

Excellente émission sur les jeux anciens qui ont forgé la petite histoire du monde vidéo-ludique.

Présenté par Julien Pirou, re découvrez les pépites, parfois oubliées, qui ont amenés les hits d’aujourd’hui.
En voici un extrait

N’hésitez pas à vous abonner au catalogue Nolife sur NOCO pour bénéficier de tous les épisodes existants (372 à ce jour)
http://noco.tv/famille/54/nolife/retro-magic