La fête de l’animation, 5e édition

affiche_fete_anim

Et oui, c’était le dimanche 19 Avril (ok, depuis quelques jours déjà) la 5eme édition de la fête de l’animation à Lille.
Ca se passait en grande partie à la gare Saint Sauveur, récemment convertie en lieu culturel.
J’y ai passé la journée et j’étais aux anges la majeure partie du temps. Voilà donc le long (vous êtes prévenus) compte rendu de cette photo, agrémenté de moult photos prises au cours de cette journée.
Voici le plan des lieux, suivez le guide…

plan_anim

Pour le compte rendu, je vous conseille de garder la carte sous la main car je ne vais pas hésiter à y faire référence. Dans le principe, je vais tout décrire, en partant du chapiteau, puis en allant vers le Halle A (rapide, il n’y avait que la buvette dans ma visite) pour finir sur l’immense Halle B.
C’est parti!

IMG_1363 Là nous voyons le chapiteaux de dos (donc la sortie du chapiteau). Comme j’ai subtilement laissé un badot  (un vigile, en fait) sur la photo, ça vous permet de vous faire une idée de la taille du bâtiment si vous avez gardé votre Thales sous la main.
  Pas grand chose à dire de l’entrée, si ce n’est que c’était payant mais qu’on en ressortait avec un joli bracelet rose et une petite pochette avec le plan des lieux, un mag de pre-edition, et quelques goodies (réducs ciné, entrées pour d’autres expos) sympas.
  Qu’y avait t’il donc sous ce grand chapiteau ?
  Pas mal de choses en fait, je vais donc en faire un tour détaillé.

IMG_1365 

  Là c’est pour vous donner une idée de la longueur du dit chapiteau. Il y avait de quoi mettre de nombreux box, la nature ayant horreur du vide (les organisateurs aussi), l’espace était bien occupé.

IMG_1366

  On y trouvais par exemple ce box consacré à des dessins fait par des visiteurs (et des enfants) reprenant les personnages de Myazaki. Totoro a toujours la méga cote! (ce box était à l’emplacement de lapinourose, emplacement 8 sur le plan)

IMG_1367

  Là c’est le stand 14 (Camera etc) qui montrait un exemple de film d’animation avec la technique ‘image par image’ (mais si, on prend des marionnettes, on prend une images, on bouge un peu, on refait une prise, etc… et quand on diffuse les images à la suite ça donne une animation, reprenez vos Wallace et Gromit comme exemple le plus connu de cette technique, ou l’étrange Noël de Monsieur Jack pour les Burtoniens).
  Il y avait donc présentation des poupées qui servent de maquette, de la méthode, visionnages de rush. Très sympa et en plus dans un univers très simple, limite enfantin, très abordable.

IMG_1368 

  Sous ce chapiteau il y avait aussi des box de magasins de goodies en rapport avec la japanim (animation japonaise).
  En effet, le point remarquable de cette fête de l’animation et la confirmation de la quasi hégémonie de l’animation japonaise dans ce type d’événement (et vous allez voire, ça ne s’arrange pas dans la suite de la visite). Au point où l’on se serait cru facilement à une deuxième Japon Expo…
  Mais bon, quand on voit que ce petit pays a réussi à redonner un coup de jeune à ce qui était quasi devenue une exclusivité Disney (les dessins animés au cinéma) et qu’il réunit une majorité des jeunes de notre vieux pays, on ne va pas faire la fine bouche.

IMG_1369

  Là, c’était le box consacré à l’expo sur l’univers de Myazaki. On y retrouvé plusieurs affiche/présentations qui à partir d’éléments piochés dans différents films du maitre (oui, on donne parfois ce titre aux réalisateurs aussi connus, je vous ai épargné la majuscule)  essait de donner des pistes de réflexion sur sa vision de la nature. Ces interprétations étaient à mon gout discutables (je n’aurais pas mis Totoro dans le thème de la nature révolté) mais au moins amenaient à la réflexion.

IMG_1370 IMG_1371

  Autre exemple de box de Magasin de goodies: posters, jouets, figurines, DVD, artbook, pin’s y a de quoi faire.

IMG_1372 IMG_1373

  Et oui, il n’y avait pas que des cadeaux pour adultes attardés, adulescents sur le retour en manque de figurines des chevaliers du zodiaque. On y trouvais aussi de quoi habiller notre jeunesse amoureuse du pays du soleil levant et de ses exubérance par le biais d’accessoires de déguisements divers et variés.
  On remarquera une prédominance dans les gadgets à tendance gothiques mais soyons magnanimes, ce sont ceux qui attirent le plus la majorité des ados, sont les plus faciles à ré-utiliser en dehors des séquences de déguisement et en plus ont un coté ‘adulte’ (par détournement de l’imagerie SM et baroque) qui plait beaucoup.

IMG_1374 IMG_1375

Si avec ça on ne relance pas la consommation…
En fait je n’ai pas vu grand monde faire ses emplettes lors de ce salon. On constate encore la prédominance du style manga gothique dans les présentoirs. Il faut dire que des mangas comme Death Note (succès planétaire de ces dernières années) n’ont pas arrangé les choses pour les amis des Bisounours que nous sommes (ou pas).

 IMG_1376

Il s’agissait du stand de Praximage (box 01) qui permettait d’assister à un petit historique sur les techniques de l’animation d’entant. Jusqu’à la roue avec la lumière en son centre qui fait apparaitre une fresque animé en faisant bouger ses fenêtres (je ne suis pas très clair, désolé), un des premiers procédés d’images animées.

IMG_1377 

Histoire de rappeler que le lieux a été ouvert pour Lille 3000, je ne pouvais laisser passer une occasion de montrer le stand en rapport avec nos poseurs de Tritons géants. Ils avaient l’air de s’ennuyer au milieux de ces gens qui venaient pour autre chose… C’était le box d’information, sur le plan (près de l’entrée).

IMG_1378

Ca c’était le stand de TVPaint, atelier d’animation professionnel. Je ne l’ai vu que de loin, je me tairai, donc…

 IMG_1380

Le box 12 abritait de jolis courts métrage d’animation sur les légendes croates (et à gauche c’était un stand sur les fanzines tchèques, il me semble). Les dessins étaient simplistes, les musiques classiques mais l’intérêt était de découvrir des légendes de ce pays sous une forme animé sympa.

IMG_1382 Merci pour la photo, amis jeunes!

Cosplay : terme emprunté du japonais utilisé de nos jours pour parler de déguisements. C’est le retour à la mode du déguisement de mardi gras de notre enfance.
  Souvenez-vous, on se déguisait au moins une fois l’an en nos héros favoris (pirates, zorro, robin des bois…) et bien sous l’influence de la culture populaire japonaise cette tradition reviens à la mode en France. Les héros ont changé et on croise plutôt des personnages de manga comme ceux ci dessus que des superman. Mais il est clair que l’amusement est le même (se mettre dans la peau d’un autre une journée, et s’y croire à fond) et ça fait du bien de voir ces couleurs et ces habits extravagants se balader.
Je vous renvoi à Wikipedia pour la définition plus précise et les explications ou exemples que vous ne manquerez pas de trouver sur le web.
Je n’ai pas non plus prix en photo tous les déguisés du salon, mais je me suis bien amusé à constater le soin apporté à certaines tenues, l’humour d’autres, la gentille provoc de certaines (des gamines en porte jarretelle et body) maquillage forcé par dessus ou encore la décomplexité (barbarisme) de certains/certaines qui jouent le jeu malgré un physique pas forcément en adéquation avec le modèle.
Très bonne ambiance donc avec tous ces déguisements partout.

IMG_1364IMG_1383

  Voilà le Halle A, le lieu de la buvette donc, et des petits pains.
  On constate aussi la présence agréable de petits transats sur les cotés du bâtiment, histoire de siroter sa limonade au soleil (au moins il ne pleuvait pas).

IMG_1384

Et nous voilà à l’entrée du Halle B, et nous voyons sur la droite de la photo le village des Fanzine. On y retrouve plein de jeunes artistes talentueux qui exposaient leurs fanzines, proposaient de réaliser des crayonnés au besoin et autres joyeusetés.

IMG_1387

En face de cet étalage on pouvait trouver une grande fresque assez abstraite dont voici un extrait.

IMG_1389
Petit zoom sur la partie ‘Blog BD’ du village des fanzines.

IMG_1390

Un petit aperçu du stand Nekomix où l’on nous proposait de laisser une trace de notre passage en dessinant un super-héros (de préférence méconnu et rigolo).

IMG_1391 IMG_1392

Ici on a un petit aperçu de la ruche aux livres où l’on pouvait découvrir les BD d’artistes un peu moins connu que les classiques Van Hammes, Trondheim, Larcenet, Loisel and co. Avec sur les murs des posters sympa sur les méthodes de créations des dites BD, instructifs pour des amateurs comme moi.

IMG_1396

Derrière la ruche aux livres, on trouvait le stand du furet du Nord, avec un étalage des différentes séries mangas les plus cotées du moment, classées par genre (Shonen, Shojo et Seinen).
  Une vitrine un peu froide et peu fréquentée. On appréciera plutôt la présence de plusieurs auteurs en façade pour des dédicaces de leurs œuvres.

IMG_1393
  Un espace super mignon, le village des touts petits. Pas une garderie pour y laisser vos bout de choux mais un endroit sympa et calme au milieu de ce déluge de couleurs et guerriers de tout poils.

IMG_1394
  En face de l’espace du furet il y avait une exposition de plusieurs planche de Sambre, au format d’origine.
  Je serai toujours impressionné par les détails  et la qualité des planches de certains auteurs  Européens (on est sur du format supérieure au A3) qui se rapprochent parfois de véritables tableaux.

IMG_1398      IMG_1399

  L’espace Ankama, parait il plus petit que l’année dernière, où il avait attiré une majeure partie des visiteurs. Vente de goodies en tout genre (figurines, posters, BD, peluches, cartes et j’en passe et des meilleurs) pour les fans de l’univers de Dofus ou Wakfu (oui, c’est le même, merci amis puristes).

IMG_1400

  Sur le stand Ankama nous pouvions assister à une démonstration de réalisation de scènes pour le dessin animé (de grande qualité, soit dit en passant) Wakfu. Et pas que du court métrage de making of en boucle, non.
  Le gentil monsieur que nous voyons ci dessus expliquait avec beaucoup de pédagogie tout le processus de création, des réunions au storyboard, les scripts, puis la modélisation, les textures, les caméras, le rendu… le tout en effectuant toutes les manips en direct sur son PC.
  Intéressant, bluffant, j’y aurais passé des heures.

IMG_1401

  Une petite image de l’espace des animations digitales. Je n’ai pas pris de photos des différents box présents (dont le stand de Leelh surdimensionné par rapport à l’état d’avancement du projet, pour moi).
  En effet, toute cette section était plongée dans la pénombre et jouait de celle ci pour ses représentations sur écran (de plus photo + tube cathodique = pas terrible).
  Je retiendrais quelques performances sympa comme ces scènes animées semblant tirées de cinématiques de jeu vidéo mais détournées de leur contexte, le stand super mario bros, ou le super stand de jardin virtuelle où des plantes poussaient sur l’écran suivant l’emplacement où vous avanciez sur la pelouse devant celui-ci. Il y avait de quoi voir, mais je n’étais pas venu pour m’allonger sur un pouf (excuse à six sous).

IMG_1402

  Hop, le box de peinture sur figurine. Je n’ai pas osé essayé de peur de me remettre de la peinture partout sur les mains (ma spécialité).

IMG_1403

IMG_1404 IMG_1405 IMG_1406

  Le stand de l’association de Jeux Vidéo ‘La Crampe Aux Doigts’ qui permettait de s’amuser sur plus d’une dizaine de console en libre amusement ou en tournois, des plus récentes aux moins récentes (une super nintendo et une Saturn, youpi).
  J’avoue avoir passé pas mal de temps sur ce stand car quand on aime les jeux vidéo de combat comme moi c’est quand même bien plus rigolo de jouer contre un adversaire humain que contre la machine. J’ai même pu essayer le médiatique ‘Street Fighter 4’, double youpi !

IMG_1420 IMG_1419

  A coté de ce stand nous avions le site d’une autre association de jeux vidéo ‘MG Impact’ plutôt spécialisé dans les jeux de musique et de rythme. On pouvait y jouer à Rockband ‘(la photo avec plusieurs instruments), Guitar Heroes et autres Dance Dance Révolution (le jeu où l’on voit des sortes de survoltés à la caféine sautiller sur un plateau avec des flèches sur fond de rythme techno assassins). Impressionnant à voir et apparemment amusant à jouer. Mais c’est quoi ces jeux vidéos où les gens finissent en sueur?

IMG_1417
Le stand de supinfogame où deux jeunes volontaires attendaient qu’on s’intéresse à leur box au milieu de tant d’animation.

IMG_1407     IMG_1408

IMG_1409 

Qui a dit qu’il fallait en faire des tonnes ? Ca c’était l’unique vitrine du box de l’expo robots.
On y versait une larme de nostalgie (pour les plus vieux dont je suis) sur les jouets de notre enfance, le capitaine flamme ou les transformers’ (je l’avais la moto, là).

IMG_1411 IMG_1415

Le stand de ‘Japon et culture’ proposait sur plusieurs box un grand stand avec diverses activités.
Une initiation à l’origami, de la calligraphie, des soupes Ramen (le stand que vous voyez sur la photo de gauche représente une échoppe traditionnelle de nouilles japonaises, si vous ne l’avez pas reconnu c’est que vous ne lisez pas assez de manga). Il y avait aussi du Karaoké, des quizz, du kimono, mais je vais y revenir.

IMG_1412

Une petite pause par un stand purement mercantile car ça nous manquait au milieu de toute cette animation purement gentillette et bon enfant. Qui n’a pas sa peluche manga ? Vous prendrez bien des oreilles de chat personnalisées alors (véridique) ?

IMG_1414 IMG_1418

Le stand du jeu de Go, auquel il faudra que je me mette un jour, permettait de s’initier à cette activité.

IMG_1425 IMG_1426

IMG_1429

  Et j’ai gardé le meilleur pour la fin: la scène de l’association Japon et culture.
  J’aurais aimé un défilé de cosplay mais j’ai raté ça (niveau cosplay, il valait mieux se balader sur le salon que d’attendre un défilé organisé et à l’heure).
  Par contre j’ai pu assister à une démonstration de port de Kimono très sympa (même les Tongue spéciales Japon étaient de la partie) et de concours de Karaoké sur des chansons japonaise très drôles à regarder (admirez la chorégraphie sur le générique du générique de X, même dans le public ça y allait) et des quizz sur les univers de mangas (mais pour les vrais otaku car même moi je ne connaissais pas la plupart des réponses).

  J’ai donc passé une super journée (malgré le coup de vieux de s’apercevoir que ceux qui partagent en partie mes passions ont la moitié de mon âge) que je garderai en mémoire au moins jusqu’à la prochaine où j’espère pouvoir emmener les enfants (c’est pour leur culture, et en plus ça me forcera à ne pas rester trop longtemps).

Publicités

Une réflexion sur “La fête de l’animation, 5e édition

  1. Pingback: La fête de l’animation, 6e édition « Ze Sensei's blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s