Dragon Ball Z Shin Budokai

screenshot067 screenshot070

Mmmmm… Dragon Ball Z. Une licence juteuse pour les éditeurs de jeux vidéo, pas forcément toujours pour le meilleurs.

Je ne renie pas avoir été fan inconditionnel de cette série de baston sous quasiment toutes ses formes (dessin animé, courts métrages, jeux vidéo, mangas, figurines…) Mais cet engouement a passé avec l’âge.

J’avais adoré les adaptations en jeux vidéo sur Super Nintendo à l’époque malgré leurs imperfections (et parfois leur prix prohibitif en import). Par contre, je m’étais de plus en plus désintéressés des adaptations consoles avec le temps et l’avancée des technologies (et de beau loupés comme sur Playstation).

C’est donc avec pas mal de frilosité que j’ai acheté cet UMD il y a quelques années (et oui, déjà). Un Dragon Ball en 3D, je craignais le pire.

Et bien non, c’est un très bon jeu qui réuni le meilleur des jeux que j’avais essayé sur les autres consoles. On pourra toujours lui reprocher son faible nombre de perso, c’est vrai, mais il ya quand même de quoi s’amuser et ils sont tirés de toutes les époques de la série, ce qui permet une grande variété.

screenshot078 screenshot077
Les personnages et leur transformations

Les musiques, bien que ce ne soient pas celles du dessin animé, sont bien trouvés et très entrainantes. Les décors, même s’ils ne sont pas destructibles comme sur les épisodes consoles de salon sont bien réalisés (bien qu’un peu vide) et variés.

screenshot069 screenshot068
Se battre sous la neige, pas mal…

Et au niveau du jeu en lui même qu’a t’on à se mettre sous la dent ?
Beaucoup de modes de jeu différents pour occuper les joueurs solitaires (un mode story bien pensé avec un histoire à combats multiples suivants les choix du joueur qui permets de débloquer les personnages du jeu, un mode arcade centré sur le personnage choisi et même des options fun comme cette possibilité de créer ses cartes de collection DBZ)

screenshot071 Choix des modes de jeux

Et la jouabilité ? C’est le point fort du jeu. Tout se passe de manière extrêmement simple et ultra intuitive. On a l’impression de refaire le dessin animé et sans avoir à retenir de manipulations compliquées ou retenir une stratégie de gardes et contre gardes tirée par les cheveux.

Quant à la 3D elle est utilisée de manière intelligente, les personnages se faisant toujours face mais se déplaçant librement dans l’espace, laissant le joueur se concentrer sur l’action uniquement.

Et de l’action il y en a, tout les coups et enchainements sortent extrêmement simplement et avec moult effets spéciaux propres à la série. On en prend plein la vue avec des ralentis, des effets de caméra, des téléportations ou des fondus lors des super attaques connues de tous les fans.

screenshot076 screenshot074
Des effets spéciaux spectaculaires

J’ai essayé la suite sur PSP et je l’ai trouvée bien fade comparée à cet épisode auquel je revient avec plaisir régulièrement quand je suis en nostalgie de Kameha.

Ce jeu me semble indispensable aux possesseurs de PSP qui est fan de DBZ , et fortement recommandé à tous les autres car c’est un véritable plaisir d’y jouer (il ne repose pas que sur sa licence) et il y a de quoi faire…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s