Blazblue Portable

1-pct2094

Elitiste, pour les hardcore gamers, pour les fans… Ce que j’avais pu lire sur ce jeu avant de l’avoir. La réalité est toute autre.

Ce jeu est l’adaptation sur PSP de BlazBlue Calamity Trigger, un jeu de combat à un contre un (VS Fighting), par Arc System Works (les auteurs de Guilty Gear)

Une fois la jolie introduction passée vous arrivez à l’écran de choix du mode de jeu. Et quel choix! Autant j’avais été déçu par les récents jeux de bastons sur PSP qui ne proposaient plus de contenu pour les joueurs solo autant je suis ici ravi.

2-pct2095
Ecran de choix des modes de jeu

En effet, il y a la possibilité de bénéficier d’un classique (mais efficace) mode arcade qui vous permet d’enchainer les combats jusqu’au boss final, et d’améliorer votre score au besoin, mais surtout d’un solide mode histoire. Ce mode vous permettra de découvrir les raisons de la présence de chaque combattant dans le jeu. Et les scénaristes ont vraiment construit un univers cohérent et un scénario complexe impliquant plusieurs personnalités. Plus fort encore: l’histoire de chaque perso évolue en fonction de ses choix, entrainant des fin multiples suivant vos performances pendant les phases de combat. Ce mode histoire bénéficie d’un doublage efficace, de séquences animés ou d’artworks magnifiques. Et pour ceux qui sont un peu effrayé par le scénario solide, certains personnages bénéficies d’un background beaucoup plus léger en terme de motivations (l’hilarante histoire de Taokaka qui n’est motivée que par son estomac).
Pour découvrir l’histoire de chaque personnage, il va donc y avoir pas mal de temps de jeu.

 3-pct2101 4-pct2110

Mais ce n’est pas tout, le jeu propose aussi un autre mode solo motivant: le mode ‘légion’ qui offre une simili dimension tactique à l’enchainement des duels puisque vous pouvez choisir quel combattant affronter sachant que le fait de le vaincre vous permet de l’utiliser dans la suite de votre aventure.

6-pct2111

Tout ça c’est bien sympa, mais même si un jeu propose des modes solo attractifs, ceux ci ne sauraient tenir longtemps si les matchs ne présentent aucun intérêt. Et c’est justement dans les combats que ce jeu démontrer la grande maitrise de l’éditeur sur le sujet.

En effet, à l’image d’un Guilty Gear, dont j’avais testé la version PSP par là, ce jeu est déjà un véritable bonheur d’un point de vue visuel. Attention toutefois, il ne s’agit que d’une adaptation sur console portable, il ne faut donc pas s’attendre  au déluge graphique 3D des décors des versions arcades ou consoles de salon, mais on est quand même sur de beaux décors, très appropriés à chaque personnage.

7-pct2103

Les personnages quant à eux sont moins fins que leurs homologues en haute définition (les originaux) et subissent donc le même problème du filtre utilisé sur Guilty Gear qui pixelisent les contours de ceux ci de manière pas très élégante (même si on est loin des bavures d’un Samurai Shodown 6).

Heureusement l’animation de l’ensemble est tout simplement bluffante et on ne restera donc pas longtemps à regarder des sprites sans mouvements (et de beaux mouvements détaillés).

8-pct2109 9-pct2107

Pour les musiques on est dans la même veine que Guilty Gear (Rock) très dynamique et sympa (à mon goût en tout cas).

Qu’en est-il alors de la maniabilité de ce jeu (point crucial dans un jeu de combat) ? C’est le point fort de cet UMD! Pour peu que vous disposiez d’une PSP modèle 2000 ou 3000 ce n’est que du bonheur à tous les étages, à vous faire regretter vos hurlements de rages sur d’autres jeux injouables avec la croix PSP. Tout a été revue pour que l’ensemble des coups spéciaux sorte sans problème à la croix directionnelle. Le perso répond au doigt et à l’œil en toute circonstance et vu les possibilités de combats, il y aura de quoi faire.

En effet, en terme de jouabilité on est dans du lourd. Tous les coups normaux et spéciaux sortent sans problèmes, vous progressez et approchez des boss puis vous vous rendez compte qu’en fait il y a un niveau technique possible qui n’est pas obligatoire mais permet de profiter vraiment du bijou. En effet, entre les doubles sauts, les gard cancel, les protections actives, les courses et autres joyeusetés aériennes, il y a de quoi faire comprend à l’adversaire qu’il ne suffit pas de frapper fort pout gagner un combat.

10-pct2096 11-pct2102

Les douze personnages proposés ont tous des attaques radicalement différentes et en plus des manières de se battre très éloignés.
La plupart des jeux proposent des combattants avec des portés de coups qui varient suivant le gabarit mais un pas de plus est franchi dans ce successeur de Guilty Gear (qui avait déjà débuté dans ce sens) où on redécouvre quasiment le jeu avec chaque combattant, ce qui permet de tomber sur un coup de cœur lorsqu’on découvre un perso ayant u style de combat qui correspond à notre manière de jouer.

Pour la partie techniques de combats, je vous laisse trainer sur les sites spécialisés en jeu de combat, mais il semble qu’il ait bonne réputation.

C’est donc un jeu que je conseille vivement à tous fan de jeux de combat sur PSP (oui, la logithèque devient bien rempli) même si sa suite doit être prochainement converti sur le même support. De plus, comme j’écrivais en introduction que ce jeu n’est pas élitiste, on peut donc s’éclater dessus sans être un pro des enchainements ou des triples quart de cercles, mais il est aussi possible de le creuser au point d’en faire sortir des qualités qui le transforme en perle.

12-pct2108

Le seul bémol dans toutes ces louanges est qu’il est incompatible avec les premiers modèles de PSP (modèle 1000). L’UMD rentrera et le jeu se lancera mais vous allez pleurer très rapidement. En effet, il est impossible de contrôler le personnage autrement qu’avec la croix directionnelle et sans diagonales, le jeu n’a plus aucun intérêt (même défaut que Darkstalkers Chronicle).

A part ce point (qui est malheureusement bloquant pour certains, j’en suis conscient), c’est donc un excellent investissement si vous avez le bonheur d’en trouver un exemplaire sur le net ou dans une boutique (il est particulièrement mal distribué sur le vieux continent).

Publicités

Une réflexion sur “Blazblue Portable

  1. Pingback: PS3 vs PSP, inferior version ? | Ze Sensei's blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s