Japan Expo 2015 : Noco is good for you!

Logo de NOCO

Noco est un service de vidéo à la demande qui héberge, entre autre, la totalité des programmes de la chaine Nolife depuis ses débuts.

Je reviendrais bientôt sur les programmes que je vous conseille vivement de découvrir sur cette plate forme mais pour rester dans la thématique du moment, je vous propose découvrir ce salon sous toutes ses coutures avec de belles images animées.

Nolife a réalisé quelques reportages sur un peu tout ce qui s’est passé durant ces quatre jours de Japan Expo, à raison de deux reportages par journée. Pour les visionner il y a le choix: vous pouvez acheter les vidéo de manière définitive pour 0,99€ la vidéo, ou bien vous abonner à Nolife pour 5€ par mois (abonnement qu’on peut arrêter à tout moment et payer de moult manières faciles) et voir ces vidéo mais aussi un trésor de milliers d’émissions sur vos passions ou sur l’asie.

Le jeudi à Japan Expo (1/2): News / Live report – INOUE Azumi & The Neko Light Orchestra / Nochan / Stands jeux vidéo (1/3) / Live report – SAEKI Kenzô / Les fanzines

Le jeudi à Japan Expo (2/2) : Trio ELM, Visiteur du Futur, VoxMakers

Le vendredi à Japan Expo (1/2) : News – la canicule / Live report – Luce Twinkle Wink / Interview KOBAYASHI Shichirô / Master Class MIYAMOTO Shigeru / Stands anime manga (2/4) / Live report – KUROISHI Hitomi / Sujet spécial

Le vendredi à Japan Expo (2/2) : News – la J-music sur le salon / Cosplay show / Live report – One Not’E / La mode à Japan Expo / Interview – Sword Art Online / Live report – Yaiba

Le samedi à Japan Expo (1/2) : News – Les expositions / Live report – Jagmo Quatuor / Stands voyages et traditions / Jeux vidéo (2/3) / anime manga (3/4) / Interview – Yoshiki

Le samedi à Japan Expo (2/2) : News – Ideal, Noob / Cosplay – finale European Cosplay Gathering / Live report – Dempagumi Inc. / Interview YOSHIDA sur FFXIV / Interview – AKAMATSU Ken / Live report – VAMPS

Le dimanche à Japan Expo (1/2) : News – les characters / Washoku – gastronomie japonaise / Les associations / Live report – BACK-ON / Jeux vidéo (3/3) / anime manga (4/4)

Le dimanche à Japan Expo (2:2) : Tout le reste du dimanche 🙂 (cosplay, lives, animation de japan in motion…)

On a facilement compris que je soutient Nolife et Noco.

Le contenu de cette chaine et très différent de ce qu’on peut trouver ailleurs dans le PAF alors si vous pouviez y consacrer quelques euros pour leur permettre de perdurer et transmettre leurs passions, qui sont parfois les nôtres, je trouverais ça super.

Publicités

Japan Expo 2015 : Les activités

Se coltiner 200 km pour faire les boutiques, même si elles sont officielles avec plein de goodies introuvables dans la région, très peu pour moi.

Il y avait effectivement pas mal d’activités sur le salon, en plus des stands de jeu vidéo. On pouvais donc par exemple s’essayer à l’origami, la calligraphie, essayer des kimono traditionnels ou s’initier à pas mal d’arts martiaux, mais ça c’est déjà possible dans la plupart des salons orienté Asie.

IMG_20150705_173013657_HDR

Ce qui était un peu plus original c’était par exemple ce stand de tir à l’arc traditionnel.

IMG_20150705_121836664_HDR

Et on avait carrément plus original avec des des stands qui proposaient de vous cloner en 3D en figurine de plastique.

IMG_20150705_114311261

Il y avait aussi des représentant des fablab avec leurs imprimantes 3D à côté d’un sympathique terrain de foot où il y avait des duels de robots.

IMG_20150705_105038237

Il y avait franchement de quoi s’occuper si on ne venait pas pour assister aux défilés de Cosplay ou aux conférences d’invités prestigieux.

Japan Expo 2015: les invités et les éditeurs

Je ne vais pas vous faire la liste des éditeurs ou des invités qui étaient présents à Japan Expo. Je n’étais vraiment pas venu pour les invités mais pour dire un petit bonjour à l’équipe de Nolife, quémander quelques autographes de leur part et leur acheter des goodies pour soutenir la chaine.

Mais il se trouve qu’en fin d’après midi, en flânant dans les stands, je suis tombé sur le stand du studio ‘Brave Wave’ qui a attiré mon regard puisqu’il affichait un screenshot de Panzer Dragoon, un des jeux qui m’a le plus marqué sur la Saturn (si ce n’est le jeu emblématique de cette console) . Et pour cause, la compositrice des musique de ce jeu était présente. Je me suis dis que c’était une occasion de découvrir une autre facette de son talent en me procurant son CD, et j’en ai profité pour faire une photo avec l’artiste (Saori Kobayashi) :

IMG_20150705_171000500

Et du côté des éditeurs j’ai pu voir de loin Olivier Fallaix pour Crunchyroll, qui été très occupé et donc je n’ai pas pu lui dire le bien que je pensais de l’offre de service en France. Je n’ai pas osé aborder Cedric Littardi sur le stand @anime pour le remercier de tout mon cœur d’avoir investi dans ‘Le dernier bar avant la fin du monde’ à Lille, un rêve de gosse qui se réaliser pour mes 40 balais.

Par contre, je suis passé sur le stand d’Akata, dont j’avais pensé le plus grand bien lors de leur interview dans l’émission ‘Mangacast’ et j’ai pu discuter un peu avec leur créateurs, des piliers du Tonkam des origines, Dominique et Sylvie Veret. Depuis leur interview j’avais pu vérifier que leur ligne éditoriale était carrément en adéquation avec leurs dires et nous avons eu un bon contact car ils représentent ma découverte des manga (mes premiers manga sont ceux qu’ils ont édités en premier, chez Tonkam) ainsi que mon évolution (ils sont à l’origine de l’arrivée de Nana en France, qui est un peu le révélateur des shojo en France pour le grand public).

Ils sont sympathiques, francs et simples et je conseille vivement leurs œuvres engagées (oui, je ne suis pas trop le public pour leur collection WTF).

Ce fut l’exposition la plus humaine que j’ai pu vivre, grâce de réels échanges avec les gens qui ont nourris mes passions. Et c’est à coup sûr la raison principale du souvenir très positif que j’en ai, malgré la fatigue physique inhérente à tout salon (bruit, marche, toussa).

Pour moi c’est donc le point fort de cette convention, la possibilité de rencontrer ‘pour de vrai’ les personnes qui ne sont que des noms sur des BD, CD ou autres.

Japan Expo 2015: l’espace jeux vidéo

Voici la suite du compte rendu de mon passage à Japan Expo.

L’espace où l’on pouvait le moins circuler était sans conteste l’espace jeu vidéo. D’une car les stands étaient pour la plupart énormes et assez rapprochés les un des autres, et de deux car c’était l’espace qui drainait le plus de monde.

Cet espace permettait de tester de nombreux jeux plus ou moins inédits, de participer à des tournois (uniquement officiels, j’y reviendrais) ou d’acheter des livres consacrés à la passion de ses visiteurs.

Même si vu la taille et le nombre de stand on pouvait croire en premier lieu que c’était très diversifié j’ai pour ma part trouvé que cet espace s’était appauvri depuis mon premier passage.
Il est plus grand et avec plus de stands officiels mais c’est au détriment de toutes les associations ‘indépendantes’ qui venaient pour montrer leur collection. Ainsi, je n’y retrouvais aucune borne d’arcade et le seul stand dédié aux consoles retro était en partenariat avec Marcus et ne laissait entrer les visiteurs qu’au compte-goutte. Dommage car pour moi l’arcade est venu du japon et alors que sur d’autres salons on a accès à des bornes, parfois même des raretés (tapis de dances de compétition, écrase taupes…).
J’ai aussi regretté le manque de présence de stand de jeux indépendants (il y en avait, mais il n’étaient pas regroupés sur la partie des jeux vidéo ‘officiels’).

IMG_20150705_155308971_HDR

A côté de la scène dédiée au tournoi de Mortal Kombat X (j’ai pu apprécier la beauté de ce jeu même sur écran géant) qui était commenté en anglais, on pouvait apprécier cette statue (grandeur nature?) de Scorpion en pleine action.

IMG_20150705_104054055

A côté de la statue de scorpion il y avait la Batmobile issue du jeu Arkham City, assez impressionnante, même pour moi qui n’aime pas le style issue des films de Nollan.

IMG_20150705_123846934

Ce budokai avec un Shenron poupée gonflable surplombant l’exposition (le tout est tiré de Dragon Ball, pour ceux qui ne connaissent pas) voyait régulièrement son décor changer en fonction des Quiz qui avaient lieu sur la scène.

IMG_20150705_123856845

L’espace jeu vidéo était parsemé de bornes abritant des consoles où l’on pouvait tester des avants premières comme Street Fighter 5 ou Tekken 7. Pour la plupart de ces bornes il fallait faire la queue et parfois le temps de jeu était minuté.
Concernant Street Fighter 5, qui n’était alors qu’en béta avec cinq personnages, il y avait un tournoi d’organisé commenté par le célèbre Ken Bogard, avec des grands noms du jeu de baston qui faisaient le spectacle.
Mon côté fanboy était ravi de pouvoir ‘rencontrer’ ces noms que je suis régulièrement sur internet dans la vraie vie.

IMG_20150705_124753630

Le village Final Fantasy permettait d’essayer le dernier opus de la série et faisait franchement ‘village de jeu de fantasy’. C’est aussi ce côté démesuré qu’on voit difficilement dans les autres salons qui fait le charme de Japan Expo.

IMG_20150705_151540532

Oui, il y avait un Luffy de One Pièce en taille réelle (voir même un peu grand, je trouve) devant un amphithéâtre/mur de jeux associés.

IMG_20150705_151754039_HDRIMG_20150705_151808181

A l’occasion de la démo de Tekken 7 (et pour le xième anniversaire de la franchise)  Bandai avait amené deux vitrines réunissant une série de goodies associés à cette série, avec notamment  la version boite de chaque opus du jeu. J’ai été assez surpris de constater, alors que je me considère plus comme fan de jeu 2D que 3D, que j’avais eu et joué à quasiment tous les jeux Tekken.

IMG_20150705_153502484

Le village Pokemon permettait de jouer en famille à ce jeu et échanger ses plus belle captures, ce qui montre que malgré l’âge avancé de cette série son succès ne dément pas (et surtout c’est un série qui charme toujours autant les jeunes, quelque soit l’année, tout en gardant ceux qui ont aimé, même plus de dix ans après).

La partie jeux vidéo était donc dans l’ensemble bien sympa mais il était vraiment dommage que certains stand soient trop rapprochés et que dans l’ensemble on n’ait plus que du ‘officiel’, probablement à cause du cout prohibitif des stands sur ce salon.

Japan Expo 2015 : Les expositions

Comme j’étais venu en touriste, j’en ai profité pour flâner. Pas de rendez-vous pour des défilés, concerts, master-class ou je ne sais quoi à horaire imposé, cool, en fait.

J’ai donc pu découvrir certaines des expositions qui parsemaient le salon. Certains car je suis forcément passé à côté d’autres vu le nombre impressionnant de stands et le fait que ces expositions soient disséminées un peu partout sans vraiment de signalétique permettant de les repérer.

C’est ainsi que j’ai pu prendre cette photo d’immeubles au milieux desquels on pouvait déambuler, surplombés par des Eva.

IMG_20150705_122853338_HDR

Ok, ça fait plutôt cartons pate mais c’était sympa. Plus intéressant, il y avait aussi quelques croquis préparatoires utilisés pour la série, ainsi que des storyboards.

IMG_20150705_122735319

 

 

 

 

IMG_20150705_122751135_HDR

Ca pouvait semblait un peu minimaliste en vue de l’anniversaire que c’était sensé fêter, mais j’ai apprécié.

Dans un autre style, il y avait de nombreux stands qui exposaient des créations amateurs, comme ces paper-craft (créations en cartons pliés) aussi variées que détaillées.

IMG_20150705_172846521

IMG_20150705_121409711

Il y avait aussi les reproduction de scènes cultes d’œuvres imaginaires avec des figurines.

IMG_20150705_122555107 IMG_20150705_122621012

Ou bien des pièces de costumes qu’on croirait sorti de leur œuvre d’origine.

IMG_20150705_172359946_HDR

On pouvait admirer les œuvres d’auteurs dans des expositions qui leurs étaient consacrées, comme ici pour la mangaka Hiromu Arakawa, à qui l’on doit entre autre ‘Full Metal Alchimist’, ‘Silver Spoon’ ou ‘Noble Paysan’

IMG_20150705_115452201IMG_20150705_115501615_HDR

Parfois on croisait sur un mur des courts métrages (déjantés) qui tournaient en boucle, afin de montrer le talent d’auteurs hors du cadre de la diffusion dans le grand circuit de distribution.

IMG_20150705_161301713_HDR

Un des expositions qui m’a le plus plu est celle de l’école de jeu vidéo Vantan qui a permis à ses élèves d’exprimer leur créativité à propos du folklore Européen.

IMG_20150705_115758580
La plaquette de présentation de l’école et des œuvres.

J’ai aimé le mélange du style manga avec les lieux et évènements qui nous sont familiers.

Et pour clore ce billet sur les expositions,  quelques ombrelles.

IMG_20150705_121119754

Japan Expo 2015: L’organisation

Très bonne surprise à ce niveau. En arrivant vers 10h00, je craignais de ne pouvoir en profiter qu’une demi journée. Avec le plan vigipirate au max, et la queue que j’avais connue il y a quelques années. Et bien non, en arrivant vers 10h00 il ‘y avait aucune queue, je suis allé directement de l’entrée à la billetterie sans avoir besoin de passer par le serpent de grilles.

Concernant vigipirate l’examen des sacs n’était qu’une formalité et assez bien organisé pour ne pas ralentir le flot de visiteurs.

Ensuite, j’ai constaté avec bonheur que les allées étaient bien plus larges que lors de ma première visite, avec des espaces carrément bien répartis.

Le gros point noir était au niveau de la partie ‘jeux vidéo’ où les stands étaient gigantesque et accolés les un aux autres. Et comme c’était en plus une zone qui drainait un max de monde (il s’y tenaient des tournois ou il y avait des démos de jeux en exclusivité) il valait mieux éviter à tout prix celle-ci (argh, qui a mis de la nourriture à côté).

Oui, car ce fut aussi un de mes seuls regrets: les stands de nourriture. Bien que ceux ci soient présent et assez bien repartis ils n’étaient clairement pas assez approvisionnés en rapport au nombre de visiteurs (ça doit être super difficile à jauger et en plus il n’y a pas énormément de place pour les stocks, en plus des normes d’hygiènes à respecter). Donc j’ai eu le droits 2 fois de faire la queue plus d’une demi-heure pour qu’on me dise une fois devant le stand qu’il ne restait plus que des bouts de saumons mais pas ce que je voulais… La première fois on repart avec courage mais une heure plus tard on a vraiment faim et on doute de plus en plus de trouver un stand de nourriture où il reste encore quelque chose. Heureusement les vendeurs sont sympathiques et m’ont même fait une ristourne lorsqu’il manquait quelques ingrédients au plat commandé. J’ai bien mangé (même si c’était un peu tard) et c’est ça le plus important.

Autre petit point noir, le nom de scène qui est passé en version ‘japonaise’ et ne permettait pas au novice comme moi (venu ‘en touriste’) d’aller directement à une scène thématique.

Pour le reste, c’est toujours un déluge d’activités, de stand interactifs, et de vendeurs (avec énormément moins de contrefaçons qu’il y a 6 ans, on sent que les douanes sont passés plusieurs années de suite). Et la possibilité d’aborder directement les acteurs qui font vivre mes passions, et c’était ça le but de mon déplacement, qui a été pleinement rempli (en mode un peu moins timide que les autres années).

Ceci étant dit, je vais pouvoir détailler un peu plus ce que j’ai vu là bas (même si je n’ai pas pris trop de photos, j’étais surtout venu pour l’ambiance).

La suite bientôt.

Japan Expo 2015, introduction

Le retour. Après plus de 6 ans à sillonner les salons et expositions en province j’ai profité d’une conjoncture favorable cette année pour improviser un passage à Japan Expo.

Encore une fois j’ai pas mal de choses à en dire (moins car ce n’était plus une découverte et que j’y suis passé en dilettante, sur une seule journée).

Voici le mini compte-rendu des organisateurs officiels de l’évènement (éhontement recopié depuis les articles plus sérieux qui ont accès au dossier de presse, ici Gameblog) :

    • 4 jours d’immersion
    • Plus de 700 exposants
    • L’équivalent de plus de 18 terrains de football dédiés à la culture et aux loisirs japonais
    • 19 scènes et espaces
    • Plus de 247 473 visiteurs
    • Plus de 550 heures de programmation exceptionnelle
    • 20 showcases exceptionnels
    • 5 expositions incontournables
    • 4 invités d’honneur pour parler du jeu vidéo, du manga, de l’anime ou encore de la musique japonaise
    • 124 séances de dédicace
    • 4 défilés de mode avec 8 créateurs japonais représentés et 3 créateurs français

Je ne reviendrais pas sur ces chiffres, ils parlent d’eux même.

Personnellement j’ai passé une super journée que j’ai beaucoup plus ‘investi’ que mes précédents salons.
Comprendre par là que j’ai passé moins de temps à photographier et observer ce que tout le monde voit et plus de temps à réaliser des échanges personnels et humains avec les personnes qui étaient présentes.

Avant de passer au compte rendu en tant que tel (et c’est important d’être considéré en tant que tel, pour ne pas être victime des colifichets) je vous invite à vous abonner à Noco (catalogue Nolife) et regarder les reportages suivants qui décrivent de manière assez exhaustive (bien que subjective) comment se prépare un salon comme japan expo, vue de l’intérieur :

Bientôt, le compte-rendu de mon passage…