Suiyoubi no Campanella : J Music (Hip Hop, indie)

Ce n’est pas du Metal no du rock. En fait c’est un peu tout, même si c’est plus proche du Hip-Hop. Assez éloigné de mes goûts actuels, donc.

Le groupe Suiyoubi No Campanella est un ensemble de musicien japonais composé de trois personnes: la chanteuse et performeuse Koumai, le musicien Kenmochi Hidefumi et le mystérieux inconnu touche à tout Dir.F.

Vous ne verrez jamais que la chanteuse dans les clips, sur scène ou en interview, les deux autres membres préférant rester discrets.

Leur style de musique est un agréable mélange de… un peu tout en fait. Ils aiment varier leur inspirations, parfois même en plein morceau, ce qui peut désorienter aux premiers abords. La phrasé de la chanteuse, verbeux, expressif et rapide m’incite à les rapprocher du Hip-Hop, mais c’est plus due à mes lacunes en musicologie qu’un réel classement objectif.

Leurs morceaux sont variés et agréables à entendre mais ce qui m’a complétement charmé ce sont les clips qui accompagnent ceux-ci (et il parait que sur scène c’est assez surprenant aussi).

Voici mes deux préférés :

et

Les autres clips de leur chaine sont aussi impressionnant de maitrise, d’humour, de malaise, de chorégraphie déjanté, de références multiples et l’expressivité de la chanteuse aide aux montages super expressif des réalisateurs.

Je vous conseille vivement de découvrir ce groupe et je remercie sincèrement 2080 d’avoir partagé un de leur clip sur un réseau social, sans cela je ne les aurais probablement jamais connu.

Tu joues à quoi ?

Voici la répartition de mes jeux par support et par type.
Aucun intérêt, sauf celui de faire un point dans ma petite histoire vidéo-ludique personnelle.
Vous pouvez craindre une rétrospective plus exhaustive un jour ou l’autre.
Voilà donc les graphiques :

jeux_support2 

Où est ma super nintendo ?
Ben oui, c’est un instantané qui ne représente que le moment de sa prise, donc Aout 2015.
Même si je me considère globalement plutôt retro-gamer dans l’âme on ne voit apparaitre aucun console de première ou seconde génération. La faute principalement aux télévisions numériques qui sont incompatibles avec leurs signaux vidéo et aussi un manque de place qui pousse à minimiser le nombre de console possédée en simultané (par exemple, je joue aux jeux PS1 sur PC, PS2 , PS3 et non pas la console d’origine).
Il faut aussi prendre en compte que cette notion de support n’est pas très fidèle au support d’origine des jeux. Un grand nombre de mes jeux sur PS3 sont des jeux Megadrive issus d’une compilation généreuse et un part non négligeable de mes jeux PS2 sont des jeux CPS2 ou Neo-Geo grâce aux excellentes compilations sur cette console. Et je ne parle pas des remake HD qui brouillent encore un peu plus la notion de support.
Pour ne pas confondre cause et conséquence: je ne suis pas anti-microsoft ou Nintendo. Je trouve que les autres plates formes ont pas mal de bijoux mais on ne peut pas tout avoir et j’ai privilégié la compatibilité ou l’homogénéité de l’univers.

jeux_types

C’est flagrant, je suis un joueur de jeux d’arcade. Il me faut des jeux pour me défouler, vite et bien.
Sans surprise la majorité de mes jeux sont orientés ‘Baf dans face’ ou ‘Ne pas trop réfléchir’.
Aucun jeu de stratégie, et aucune simulation de sport non plus. Le RPG est présent mais en réalité je n’ai pas le temps d’être plus de 7h sur un jeu (et encore 7h ça veut dire une année en temps de jeu, actuellement). Tous les jeux qui se targuent d’avoir une durée de vie de plusieurs dizaines d’heure, voire centaines, sont automatiquement exclus de mes achats. Seule exception notable ‘Kingdom Heart’ sur PSP qui a su me captiver sur ses trois aventures alors que je lui reproche toujours des ennemis franchement redondants et un univers mal foutu. Mais le jeu est rythmé, l’histoire en puzzle bien ficelé et la réalisation force l’admiration, surtout sur une portable.

Ces stats ont été réalisées uniquement à partir de mes jeux achetés, soit 242 jeux en ma possession à l’heure actuelle, et non pas de roms de quel qu’origine que ce soit. Le nombre est impressionnant mais j’ai compté chaque jeu de manière unitaire, même lorsqu’il appartenait à une compilation, ainsi la compilation Megadrive comporte à elle seule plus de quarante jeux.

Je reviendrai un jour sur le détail de cette collection (qui évolue dans le temps, normal).

PS3 vs PSP, inferior version ?

A l’époque, un jeu était intrinsèquement lié au matériel qui l’avait vu naitre.
Aujourd’hui c’est de moins en moins le cas, il parait même normal pour certains que les jeux soient disponibles sur tous les supports du moment.

Et s’en suivent les débats sur la qualité des conversions… Débat dont ne fait pas l’objet cet article.

Les consoles portables ont souvent forcé les créateurs de jeux vidéo à des efforts particuliers, tout ne rentrant pas dans le petit format.
J’ai acheté une console portable car je suis amené à voyager dans le cadre professionnel et que j’aime jouer aux jeux vidéo. J’ai choisi la PSP car elle proposait des types de jeux qui correspondaient le plus à mes plaisirs, en plus de fonctions multimédia qui n’étaient présents sur aucune autre console portable, ni aucun terminal mobile.

Et avec cette console j’ai découvert qu’il était désormais possible d’avoir quasiment les même jeux sur un support portable et de salon. A la base je pensais que ce petit engin avait la possibilité de faire tourner des jeux PS1 un peu améliorés, mais je me suis vite rendu compte que c’était plus proche de la PS2 que de la première console de Sony.

Mais là où je suis encore plus surpris c’est de trouver sur cette console des adaptations de jeux PS3. J’en ai commenté certains, comme Blazblue ou Dante Inferno. Force est de constater que ces versions sont plus qu’honorables et savent tirer pleinement parti des capacités de la machine tout en gardant les élément essentiels à leur modèle. De belles réussites inespérées pour ceux qui croyaient comme moi ne jamais profiter de ces bijoux modernes.

Chose nouvelle avec cette console, les jeux conçus pour celle-ci sont reconnus comme étant tellement bons qu’ils font le chemin inverse: WipeOut Pulse passe sur PS2, les God Of War sont adaptés sur PS3, de même que le Kingdom Heart.

wipeout_pulse_ps2_04

Quelle intérêt de faire passer sur une écran haute résolution et avec une manette lourde des jeux conçus pour une faible résolution? Faire plus d’argent, certes. Mais permettre aussi aux joueurs de salon de profiter de ces bijoux.

J’ai franchi le pas et acquis la version PS3 de God Of War Chain of Olympus. Et j’ai été très agréablement surpris. Déjà le jeu prend une dimension encore plus épique en passant sur grand écran (oui, les graphismes ont été sensiblement lissés pour ne pas faire trop bouillie sur un grand écran, même si on voit de suite qu’il ne s’agit pas d’un jeu natif PS3). Ensuite l’adaptation a bénéficié d’une option géniale: la 3D (3D stéréoscopique, ajout de relief uniquement). Et pour un jeu basé essentiellement sur la profondeur des décors et les différences de proportions entre le personnage principale, ça apporte beaucoup. Passer derrière des fontaines de sang qui sont ‘réellement’ devant le personnage, s’enfoncer dans un couloir et avoir vraiment l’impression que le personnage s’enfonce vers le fond de son moniteur, ça apporte une expérience de jeu que ne pouvait pas offrir le support original.

godofwarchainPS3

Je dis donc banco pour ce type de portage qui en plus d’améliorer (à mon gout) l’œuvre originale la rends disponible pour un plus grand publique.

PS: Je n’ai pas le moyen de prendre des screenshot de mes jeux PS3, je m’excuse d’avoir emprunté ceux d’autres sites.

The Wrestler, film poignant et humain

the wrestler

Mon film préféré de 2014, rien que ça. Il date de 2009, c’est vrai, mais je ne l’ai vu que dernièrement. Je suis conquis.

Pourtant ça partait plutôt mal, j’avais un à priori négatif sur l’acteur principal, le sujet (les combats de catch) n’était franchement pas attrayant, le synopsis du film peu engageant (la vie d’une vieux catcheur) et les premières séquences en mode ‘documentaire’ avec un grain très voyant et tremblotantes n’arrangent rien.

Il n’y avait que le racoleur ‘nomination pour les Oscras’ qui avait attiré mon attention sur ce film, et un vague souvenir d’une critique fort élogieuse de celui-ci dans un podcast ciné il y a quelques années. Et je n’ai pas regretté d’être influençable.

L’acteur principal (Mickey Rourke) est tout simplement parfait dans son rôle et à quasiment aucun moment on n’a l’impression de le voir jouer la comédie. On y croit à sa vie de catcheur en déshérence. Et c’est toute une Amérique qu’on redécouvre avec lui, le pays de la précarité, des doubles emplois pour louer un mobile home, le royaume de l’apparence de la réussite.
Il y a l’histoire de cet homme qui n’a jamais vécu que sur l’image, dont le métier est de paraitre beau, musclé, quel que soit son âge et se prendre des coups (les combats sont d’un réalisme parfait, montrant à la fois le côté ‘spectacle’ du catch mais aussi les dégâts réels pour ses participants, dû entre autre aux nombreux chocs qui, même s’ils sont simulés, mettent le corps réellement à l’épreuve).
L’ingéniosité du réalisateur est de montrer tous les endroits où ça fait mal mais de continuer son histoire quand même, parce que dans la vraie vie on ne s’arrête jamais non plus pour un gros plan ou un ralentit. Et de nous montrer un homme comme nous, qui fait de son mieux pour s’en sortir, qui a fait des choix, parfois bons, parfois mauvais, et qui assume ou qui tente de corriger ce qu’il peut.

Et c’est à mon avis la grande force de ce film, qui est loin de la vulgarité de son packaging, même si certaines scènes sont clairement déconseillées aux plus jeunes (violence réaliste d’un combat de catch qui sera le tournant du film, ou scènes dans des bars à escortes aussi fades et vulgaires que les vrais). En nous montrant un homme qui n’est pas un héros ou un looser mais juste quelqu’un qui vieillit j’ai été touché par ce film (ok, crise de la quarantaine doit jouer aussi Sourire ). La grande force de ce film est donc de nous offrir un miroir mais aussi de la matière pour notre réflexion sur nos choix de vie, accompagné d’une petite visite d’un milieu assez peu vue de l’intérieur et finalement très en accord avec le plus grand mal de notre société (l’obligation de jeunesse éternelle de notre monde capitaliste individualiste).

Je conseille donc vivement.

Fighting Vipers sur PS3 fait tout exploser !

Vidéo en HD pour faire honneur à ce titre.

C’est un défouloir simplissime, sur fond de musique rock, qui n’a pas vieilli malgré les années.
Il est disponible pour presque rien en version dématérialisée et ce serait dommage de passer à côté de ce jeu avant gardiste sur les effets de mis en scène 3D en plein combat.
Préparez vous à exploser les armures de vos adversaires, voir les arènes…

Je conseille vivement.

David TMX, rock dur !

101129063805410755

Grivois, drôle, éclectique et diablement pêchu.
Les qualificatifs me manquent pour l’œuvre de Mr Hardcore qui passe du grindcore (http://fr.wikipedia.org/wiki/Grindcore) à la balade en hommages à Brassens en se permettant quelques morceaux techno ou des berceuses.
Pas de prétention dans sa musique mais une création déchainée, prolifique (le monsieur officie dans d’autres groupes) et libre dans tous les sens du terme.
Cet artiste milite pour la musique gratuite, vous retrouverez donc ses albums par là

http://www.jamendo.com/fr/artist/14/david-tmx

Oreilles chastes ou mineures, s’abstenir !

J’ai bientôt quarante ans et j’adore son album ‘Quadragenaire de quoi j’ai l’air‘ mais j’avoue avoir aussi une préférence pour ‘K.C.D et plus si affinités‘  et ‘C’est du lourd

Chaos Code est sorti sur PS3 !

chaos code 2

FK Digital n’est pas Capcom, SNK ou Arcsys.
Enfin du sang neuf dans l’univers plutôt restreint des développeurs de jeu de baston.
La nouvelle n’agite pas la plupart des sites spécialisés baston mais ayant pu tester le jeu lors du salon Made In Asia je peux vous dire qu’il n’est pas mauvais.
Ce n’est peut-être pas un concurrent aux ténors du genre compétitifs mais il est sympa pour ceux qui veulent du changement.
En attendant que j’en parle plus longuement, je partage le trailer officiel :

Le jeu n’est disponible qu’en version dématérialisée et pour un prix vraiment abordable (10€ pour un jeu complet de bonne qualité, je salue le geste).

chaos code 3